21/05/2010

Nous sommes tous des médias

"L'établissement d'un plan média (media planning, en anglais) consiste à définir le choix des supports et la répartition d'un budget de communication et d'achat d'espace afin de toucher une cible."
(J' ai mes sources Wikipédia )

Démonstration:

"Don't be nice , Be Nils" sous l'influence d'Eric Briones (Darkplanneur), Galienni ( Culturebuzz, Buzzdeluxe, agence Balistikart ) et moi-même, fût notre premier essai Propaganda 1.0, d'avant l'heure que sonne le gluzz, il y a 10 ans.

"Nils Nils" imaginé par Nils Beaudelot, est un personnage sous acide wharolienne d'origine scandinave et quelques mots de vocabulaire essentiel: "On t'chate ?", "C'est moi, Nils !", "J' habite dans le coin!",
"Laissez-moi un message !", bref la valise essentiel du savoir communiquer de base mais ôtée de toute la stratégie d'un plan média cohèrent.


De l' Homos Communicus à l'Homo Numericus, où comment être particulièrement peu doué pour  l'influence de masse, bien qu' ayant assimilé les  techniques d' approches du marketing d'hier.

La culture buzz n'avait pas encore frappée l'internet, on se retrouvaient au chat'room et plus si affinités, et c'était déjà pas mal !
Le streetmarketeur Space Invader oeuvrait déjà depuis longtemps en mode buzz sur les murs de la capitale jusqu' à l'invasion planétaire. Les Casseurs de pub, No logo, Beigbeder révèlaient l'ambiance révolutionnaire du moment face au joug des marques.

Depuis ce temps, les stratégies du marketing ont simplement changées de registre, mais il me semble que la télévision est sur le point d'implosée si les ponts ne sont pas lancés rapidement vers le web.
Et beaucoup de monde travaille en coulisses pour le déraillement des convois de fonds vers d' autres contrées encore no marque's land ...  mais la blogosphère est un territoire peuplé de tribus sauvages et indisciplinées !
D'un côté les majors où les marques ne prennent pas trop de risque, et de l' autre côté, le wild et obscur side du monde de la blogosphère ...




 A ce sujet,  le docu fiction "I am the media" de Benjamin Rassat, prend la température d' une culture web déjà bien évoluée, qui fait suite à son premier documentaire "Internet fait des bulles".
 Je vais vous en toucher deux mots puisque j'étais invité à la première projection à cause que ma notoriété, mon réfèrencement et mon narcissime egotique ont été portés dans un top niveau de recherche google, et que je me dois de réagir sur la question du "Je suis un média":


En résumé:
Tout corps plongé dans un blog ne pèse pas le même poids (d' influence) selon la gravité de son réfèrencement sur la toile. 

"Est-ce que vous vous googliser ?" est la question maîtresse du film, pour être plus clair, est-ce que vous rentrez votre nom dans la recherche google pour voir votre classement ?
Les portraits qui jalonnent le film seront donc sur ceux et celles qui sont des number One du réfèrencement google avec un taux de visibilité et un lectorat qui dépasse l'entendement ... pour des textes ou vidéos postées quotidiennement : Be Wanted - Mais dans le film, "rien n'est vrai" dit le réalisateur qui est lui même rentré dans ce jeu du double je, de l'autofilmage et de l'auto-inteview.
Marrant mais pas vraisemblable, pour le coup.

La Vallée des blogs ( Blog's valley ): Un Territoire pathètique ?
Passionnant sujet que le monde des blogs,  nos carnets de route de navigateurs solitaires qui sont lu et suivis par un certain nombre d'internautes, et traiter dans le film de Benjamin d'une façon plutôt légère, avec humour, on part à la rencontre des noms porteurs d'intérêts, les blogeurs dits "influents" parce que grand lectorat, et on découvre ce par quoi ils sont devenus de "Famous blogeurs" !

L' angle choisit révèle une nature humaine qui me dérange, le racolage habituel, juste pathétique, et du narcissisme à outrance ... Admettons que ce soit le constat du réalisateur lui-même, j'aurais aimé qu'il prenne du recul et nous emmène plus loin que l'horizon.

Il y a tellement d'autres ouvertures et champ du possible à relater sur ce mode de communication, à le comprendre, et à l'identifier...
La blogosphère est un espace vraiment étranger à la plupart des gens de mon entourage et je ne vois pas en quoi le film leur donnerait envie d'y lire autre chose que cette soif peu reluisante du simple narcissisme et besoin d'exister.

Personnellement, j 'y croise aujourd'hui des experiences artistiques marquantes, des échanges qui élèvent l'esprit à d'autres univers et fonctionnements, et politiquement parlant... ça va mieux en le disant, non ?

Le docufiction "I am the media" est visible le 31 mai sur Arte , et de façon définitive sur le web d' ici quelques semaines, je vous laisse à votre propre jugement.

16 commentaires:

Appels d'air a dit…

En verve, Laure?

Laure K. a dit…

@Baltha
le sujet me passionne ...

MakesmewonderHum a dit…

Dans ce merveilleux échanges de neurones et synapses de la Big Blog
voici quelques liens de personnages et d'événements qui, je crois t'amuseront.

http://www.youtube.com/watch?v=a7Ny5BYc-Fs
http://www.ted.com/talks/theo_jansen_creates_new_creatures.html
http://www.burningman.com/

Sousou a dit…

"La blogosphère est un espace vraiment étranger à la plupart des gens de mon entourage et je ne vois pas en quoi le film leur donnerait envie d'y lire autre chose que cette soif peu reluisante du simple narcissisme et besoin d'exister."

Pourquoi peu reluisante? Un blog, c'est bien fait par narcissisme, non? Et encore plus dans une envie d'exister.

C'est ce que je revendique moi en tous cas. Il n'est certes pas que ça... C'est vrai. Il est également le lien, l'échange, la culture et un tas d'autres choses...

@++
Sousou - Dieu!

Appels d'air a dit…

Vous contactez régulièrement? :
http://espace-reveur-eveille.blogspot.com/2010/05/gretsch.html

Un sacré plateua de guitares.
Baltha

helenablue a dit…

Le sujet me passionne aussi...
:-)

Sacré Nils!

Je trouve cette analyse fort rélexionante si je puis dire, il y a forcément une part de narcissisme, comme dans toute expression personnelle, mais quand elle s'ouvre à l'autre dans l'envie d'échange et de partage elle permet de belles rencontres, comme la notre par exemple, Laure!

Tu vois, même au vert, je trouve un endroit pour être au net!

Bises et beau week-end.
Blue

Laure K. a dit…

@MakemewonderHum
héhé, merci pour les liens,"burning man"j' ai découvert ça par le film justement, très woodstockien je trouve ces festivités... m' a fait penser à ce film roadmovie avec Denis Hopper...le type qui répare sa vieille moto pour concourir à l'exploit de vitesse en plein désert... je cherche le titre!

Quant à cet artiste qui crée des sculptures "en marche" avec le vent, amazing ! très marquant dans ma rétine mémoire ! j'imprime-

Laure K. a dit…

@Sousou
"Peu reluisante" dans le film de Benjamin Rassat... à part quelques personnalités,les blogs qui constistent à s'auto-filmer par dessus, par en-dessous... l'auto-fiction du réel ne m'intéresse pas vraiment sans discours autre que de s'autoproclamer, sans ré-création!

Laure K. a dit…

@Baltha
J'y passe souvent, oui... bonne culture chez lui dont j'ignore à peu près tout !

Laure K. a dit…

@HelenaBlue

Ah la question is not "narcisse" or "no narcisse" ? il faudrait juste passer à autre chose, non ?

... le vert vous va si bien !?

:-)

MakesmewonderHum a dit…

L'événement annuel Burning man, pour moi,demeure l'événement de la contre-culture toutes directions où l'être se "panneau-réclame" l'existence. La démarche urbaine de Nils va dans le même sens comme ces radicaux-libres. Je ne sais pas si tu connais Roadsworth, je crois qu'il a sévi à Paris. Cet artiste a cumulé poursuites par-dessus pour avoir emprunté un peu de la signalisation routière pour la transfiguréé en oeuvres d'art temporaires de quelques mois. Ce sont les médias et la population des quartiers qui ont contribués à son acquittement complet.

http://www.roadsworth.com/main/video/video.html

P.S Ce n'est pas plutôt avec Anthony Hopkins, " The World's fastest Indian" là où les rêves se confrontent dans leurs moyens de se réaliser?

Laure K. a dit…

Burt Monroe ! YES !

Tailleur d'Images a dit…

Oui, cet univers des blogs est tellement intéressant ! Il semble à te lire que l'angle d'attaque soit dicté par la volonté de démontrer la vanité de ce petit monde...
Ce documentaire passe le 31 ? J'espère qu'ils auront la bonne idée de le passer sur Arte TV+7 !

Quel enfant terrible, ce Nils ! Bravo, le personnage est top ! ;)

Laure K. a dit…

@Tailleur d'Images
Il sera en ligne sur le internet !

:-) Youpa nils !

Tailleur d'Images a dit…

yes ! je file jeter un oeil !

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.