11/06/2010

Naked – Suite 604


Mise en images des mots insufflés par la Note d' hôtel d' Helenablue, un beau projet de récoltes de textes autour des chambres d' hôtels.

Et un autre regard de la Suite 604,  sur le blog de Laurence,  "Au devant de qui le porta"...

De tout ce que nous offre les relations textuelles par claviers interposés, il est rassurant de saisir la frontière si peu virtuelle de la rencontre en chair et en os.

Se jeter à l’autre, s’y risquer, se frotter au regard, à la joue, à la main qui tend l’oreille quotidiennement, des belles histoires en conte, en rencontre, en amitié, en passion, en abandon, en désillusion … c’est tout cela au delà de l’écran, mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

Essai transformé également chez Darkplanneur ...

Thank you all of you

9 commentaires:

manouche a dit…

tous les jeux valent la chandelle le tout est de trouver celui qui passionne.....

anacoluthe a dit…

Ah oui, je me disais bien que je reconnaissais le texte d'Hélène... Joli, joli, très belle mise en image, car elle laisse la part de fantasme qui planait déjà dans le texte...

Et sinon, très belle voix Nils HOLGERSSON :-)
(toi aussi, of course) et dieu sait que je suis sensible aux voix...

helenablue a dit…

:-)

helenablue a dit…

Un grand merci du fond du coeur à Nils et toi, Laure... C'est vraiment superbe et plein de poésie, ce trouble, cette évanescence, cet entre-deux ...
Très inspiré et très inspirant!

MakesmewonderHum a dit…

@ Laure et Blue, là ça vient de me frapper. Votre démarche, je la compare au "prêt-à-porter de la création" dans sa rapidité à se mettre en oeuvre tant par son écriture que l'aspect visuel lèché, tout ça livré,pour nous tous, dans un cadre souple. Il y a comme une manière de révolution à renverser la lourdeur de l'édition et des *médias télévisuels, en décidant du propos, de l'intelligence et de la gamme d'émotions avec lequel il sera traité et ce en parfaite complicité avec ceux et celles à qui il est destiné. Vous amenez la notion de "réalité exploité tout azimut" à des niveaux bien supérieurs, nous vous en remercions.Vous vous panneau-réclamez de vos vies, et souvent de la nôtre (et pourquoi pas?),sans qu'il n'y est la moindre notion d'impudeur mercantile

Laure K a dit…

@manouche
oui mais certaines chandelles brûlent plus que d'autres, je dirais ...

laure K a dit…

@Anacoluthe

Contente que ça te parle, merci pour l'Holgersson qui à défaut d'oies sauvages n'élève qu'une poule en fer !

laure K a dit…

@Helenablue

My pleasure !

Dis, un jour, on arrêtera peut-être de se remercier... Anaïs Ninn !

:-)

laure K a dit…

@MakesmewonderHum

"prêt-à-porter de la création" !
bien vu...

Un commentaire des plus perspicace sur cette démarche qui se veut avant tout créative parce qu'inspirée et inspirante...

Mais grâce aux blogs il est vrai que l'on peut trouver des perles
que l'on aurait sans doute pas relier autrement, je pense que si Virginia Woolf ou Andy Wharol étaient de notre époque ça donneraient lieu à des échanges passionants !

Il existe donc des personnalités et des "oeuvres", bien loin de stratégies d'approche marketing autour des blogs- je pense qu'il y en a beaucoup, mais ce n'est pas ce qui est transmis.
Si nous oeuvrons ensemble peut être élargirons-nous le "prêt à penser et à consommer" dont on veut parer à tout prix ces espaces de discussion et d'échanges... à mon niveau en tout cas, c'est un choix vers l'intelligence et le sensible.
Presque un pari...

J' aimerai que l'on dépasse aussi cette notion de "narcissisme aigüe" pour définir les blogs, il y a beaucoup à en dire...

Nous avons cette liberté de diffusion qui est une vraie chance de s'affranchir des diffuseurs officiels, même si j'ai le sentiment d'appartenir à une congrégation de pirates dont on se méfie !

Merci pour le décrytage, il est tout à fait pertinent et dans le bon sens du vent qui nous porte...