11/06/2011

Court-métrage



Un premier court-métrage d'animation réalisée par une des élèves que j'aide à la réalisation pour le Baccalauréat en section audiovisuelle. 

Je suis fière de ce qu'elle a réussi à accoucher, dans le dernier sprint final, de tous ceux que j'ai pu voir hier, celui-ci me touche particulièrement. Aussi parce que Selena est une élève peu prolixe en paroles et qu'elle a su exprimer beaucoup d'elle à travers ce film avec une belle efficacité de rythme et de poésie.


Bonne route à toi, Selena.

19 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

Courte échelle pour un court métrage. De cette bouteille à la mer, aux bulles(j'ai aimé) de la vigie pour finir sur un retour sur le passé. Je ne suis pas poète, mais elle oui.Comme toi.
Bzzz...

Mokhtar EL Amraoui a dit…

Une autre fois , Selena démontre le génie de l'être humain qui est celui de la transmutation des éléments grâce à sa profonde capacité de rêver et d'espérer: de la pâte à modeler , un peu de carton et nous voilà devant un très beau film tout de poésie, de courage , d'espérance et d'amour de la vie!
On sent l'ombre efficace et généreuse de la cinépoétesse Laure k.
Bravo Selena d'avoir très bien assimilé les leçons et surtout d'avoir pu te tracer une personnalité stylistique bien à toi. La chanson a été très bien choisie! Selena, your film will not be drowned in silence!

zoé lucider a dit…

Très joli. Ca m'a fait penser que ma fillotte, qui a fait un bac audio, a réalisé un petit bijou, elle aussi. Tiens, je vais lui demander où il se trouve et je te le présenterai, chère Laure. C'est bien d'accompagner des jeunes gens dans leur recherche, timide et poétique.
vive la transmission!

Laure K. a dit…

@El Bordon
(Tu t'accommodes bien de cette identité à l'espagnol ou dois-je revenir au bourdon ?)

Que d'aventures relatés ici en deux temps et trois mouvements, une brève de conte, non ?

Laure K. a dit…

@Mokhtar
merci pour elle, Monsieur le professeur de Français, je crois savoir qu'elle est est très touchée.

Laure K. a dit…

@Zoé Lucider
Avec grand plaisir Zoé !

Un premier film c'est toujours important, c'est par là que tout commence, il porte en lui les tremblements et les prémices d'une expression, et on sait assez vite s'il y a "tripes" ou non, que ce soit dans la forme ou le fond.
Je me réjouis toujours de voir s'animer cette lanterna magica, de tout âge, même ma fille de 5 ans qui vient de réaliser un court en animation avec sa maîtresse. Savoir décortiquer la fabrication d'un outil d'expression est d'une évidence capitale dans l'éducation des générations. Mais l'école devient de plus en plus la cinquième roue du carrosse et s'en est affolant.

helenablue a dit…

J'ai pensé à un conte en voyant ces images et ça m'a fait tendrement sourire...

Belle journée à toi!
xx
Blue

Mokhtar EL Amraoui a dit…

Voici , très chère Selena Pere, ce poème que je t'offre, comme étant une digne représentante des nouvelles générations qui tentent de sauver la planète terre!



Le message de Selena



Selena,
Telle ta sœur lune,
Tu n’es pas trop bavarde
Mais tu es, en ces heures de malheurs, hagarde,
Sachant qu’il est inutile de parler aux monstres
Des grandes lézardes,
Ces hommes abjects
Que sont devenus ces faux humains
Sinistres qui n’ont su, de leurs mains,
Qu’offenser la terre,
Que blesser les mers,
Qu’étouffer les cieux !

Et pourtant, généreuse, tu nous offres un parfait pardon
Et la chance, la dernière,
D’une concorde tant espérée,
Qu’elle soit en écopacte ou sincères serments !

Tu nous appelles à ouvrir les yeux
Selena, fleur juste !
Ô princesse des nouvelles générations !
Cette bouteille, que tu nous lances, brille de tous ses rayons,
D’un message de tant de passions,
D’un éveil d’une nouvelle carte d’horizons,
Pour oublier l’agonie
De nos malheureuses utopies.

Tu nous viens, sauveuse, à l’aube d’autres commencements,
Habillée d’une nouvelle danse d’amour,
Nous invitant à nous embarquer
Sur les chants des sillons de nouveaux labours,
De champs d’or, d’argent et d’eaux pures
Aux splendides atours !
De ton appel, seul, Selena,
Tu nous apprends à l’aimer, de nouveau,
Cette merveilleuse planète,
A la reconquérir avec amour, compréhension et fêtes !

Ton disque calme clame, Selena, une nouvelle chanson,
Pour la vie, contre les terribles déraisons !

Laure K. a dit…

@Hélénablue
:-)

Laure K. a dit…

@Mokhtar
AH, Mokhtar si tu n'existais pas il faudrait t'inventer ! Tes arabesques peuvent faire fuir les colombes, tellement tu soulèves les vagues. Mais c'est "chic" de ta part.
;-)

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Laure k
Mais les arabesques de mes vagues sont faites de colombes!
Je t'assure, Selena mérite ce poème.
Tu sais pertinemment que je ne suis pas complaisant.Si son film ne m'avait pas parlé si profondément, je n'aurais pas soulevé tant de vagues !

Laure K. a dit…

@Mokhtar
I know and agree... thanks for her.

:-)

le bourdon masqué a dit…

Aucun soucis.

MakesmewonderHum a dit…

Tu sais comment j'adore la pâte à modeler et, surtout, la patience de ceux et celles ( dans ce cas-ci, celle) qui la manipulent "frame by frame". Tu lui diras? Pas pour la patience, ça, elle le sait déjà mais à propos de notre appéciation à tous!

helenablue a dit…

Tiens Makesmewonder, je n'avais pas du tout mesuré la travail que cela a du demander! Quand on en oublie la technique utilisée et la somme de temps que cela a du demander, c'est plutôt bon signe, non?


@ Laure:

Tu dois être bien fière de ton élève...

Je repense au dernier recrutement que je suis entrain de faire, je sais pas ça me revient d'un coup même si c'est hors-sujet!

J'ai dit à la jeune femme devant moi:

" Je ne vous donnerai pas d'ordres, ça n'est pas ma nature. Mais ça ne m'empêche pas d'être exigeante, j'aime le travail bien fait et comme il doit être fait! Mais ce que j'aime davantage c'est que vous m'étonniez! Rien de meilleur pour moi que vous le soyez davantage!"

Elle m'a regardée, émue et m'a répondue:

"On ne m'a jamais dit une chose pareille! Vous êtes vraiment différente, merci! je souhaite vraiment pouvoir travailler avec vous. J'ai attendu ce moment, maintenant je suis prête!"

Si le projet que j'ai se fait, je sais ce sera elle. Elle a beaucoup à donner et je pense sincèrement qu'elle va me surprendre, et j'en suis toute émoustillée!

Laure K. a dit…

@MakesmewonderHum

mmh, ceux qui décident en début d'année de faire de l'animation en pâte à modeler ne mesure pas toujours l'ampleur de la tâche. Il me semble que c'est pourtant eux qui touchent le plus à l'art cinématographique dans ce qu'il a de bricolages des décors, bidouilles de lumière et proche des mises en scène à la Georges Méliès.
Beaucoup pense qu'une caméra de poing suffit à faire un film ! Distordante idée alors qu'on s'échine à leur apprendre le contraire !

Je le lui ferais savoir, mais elle le lira peut être ici d'elle même ou vous répondra si le coeur lui en dit.

Laure K. a dit…

@Helenablue
c'est même très bon signe, c'est l'alliage du sincère avec le média utilisé, ce qui efface à mes yeux toutes les bancalités d'un premier court.
Je vois bien pour le mien en fin de terminale, j'ai tout fait e A à Z jusqu' à la musique en studio. Petite récompense d'une 3ème place lors d'une projection interlycéenne, prix du public devant des films aidés par des écoles de ciné. Toute l'équipe a pû béneficier d'un an de gratuité au forum des images. Pourtant beaucoup d'erreurs techniques au passage dans ce film.

En réponse à ta manière de faire et de donner "la chance à", tu serais d'un esprit "New York New York" que ça ne m'étonnerait pas du tout, tout est possible avec toi, Big Apple Blue ! "c'est ça que j'adorrre" comme dirait Nils !

;-)

helenablue a dit…

C'est quoi l'esprit " New York New York ", euh, en quelques mots ?

Laure K. a dit…

@Helenabue
:)
Je pensais à cette façon de croire en l'autre, de lui donner une chance, voire plusieurs, c'est une peu l'esprit "american dream" pour moi, cette perche tendue du "vas-y" que tu sais bien rendre, un esprit new yorkais, un certain goût pour jouer et miser sur le tapis. Las Vegas Parano, Casino..
Bon j'arrête de m'enfoncer dans les poncifs pour ce soir.