04/06/2011

La Rencontre filmée

Photomontage extrait de l' entretien autour du blog entre Hélènablue et moi



Hélénablue impressionne toujours autant ma péloche numérique, je lui ai donc réservé le plus beau piqué du Canon 7D, et garder pour ma pomme le petit HD, qui a fait la mise au point sur les vêtements derrière moi... lapsus technique d' une réalisatrice dont l'auto-filmage n'est pas l'apanage mais qui aime bien se retrouver parfois devant; pour tout dire. 

Ce projet autour des blogueurs, est né de la suggestion d'un ancien ami blogueur quasiment à l'ouverture de mon blog.
Il y a eut moults tentatives pour tenter l'approche de cette blogosphère, version émission sur un scooter en allant directement chez la personne, puis version je filme l'autre dans son quotidien, puis je m'auto-filme entrain de délirer sur un personnage humouristique. Et lorsque j' ai rencontré Héléna pour la première fois dans le réel, je lui ai proposé de commencer avec elle, parce que ça avait du sens avec elle. J' avais envie de la connaître.
Deux ans et demi de maturation, d' apprivoisement mutuel, d'inspirations et créations visuelles, pour en arriver à ce format là, d'entretien filmé. Une forme de mise en scène où je crois honnête le fait de m' impliquer, non pas pour servir mon ego de narcisse, mais bien plus pour rendre l'échange comme un véritable face à face, en chair et en voix. la pertinence étant de rendre compte des virées intellectuelles que le blog permet d'échanger et d'accroître.

A vous de me dire ce que ça vous suggèrera, vos propres réflexions et expériences, vos remarques seront tout à fait les bienvenus pour alimenter cette réflexion autour de ce que représente cet espace-ci, le blog. Le temps, l' énergie, la création, l'échange, l'ouverture à soi et aux autres. 


Une des boutiques d' Hélènablue

Pendant que j' installais mon matériel, Héléna à lancer la musique au hasard balthazar...
petit clin d'oeil, qui nous a bien fait sourire. ô captain !

32 commentaires:

bizak a dit…

@Lorca et Héléna:
Une oeuvre menée avec intelligence, abnégation,imagination doit forcémment aboutir. On doit donner le temps au temps, avancer avec mesure mais assurance. Les écueils existent toujours, mais ils sont vite dépassés et peuvent même servir à mieux avancer. Mais je ne doute pas de la réussite avec vous deux qui êtes pleines de talents et une envie de bien faire!
C'est une sacrée belle ambition que d'entrependre un tel projet.
Bises.




Pour ton magasin Héléna, il est superbement impressionnant, avec une disposition au top!

helenablue a dit…

Bah! Bizak, juste il me ressemble...
Je ne m'attendais pas à le retrouver là!
C'est mon " chez moi"!

Tu n'as jamais pensé à ouvrir un blog?

Mokhtar EL Amraoui a dit…

Dear Blue et Laure k
On voit bien , d'après ces deux photos, du moins , qu'il ne s'agit pas du tout de deux"blagueuses",que c'est du consistant, bien sérieux! C'est un vrai G2!Comme l'a si bien dit Laure, avant-hier, ça sera "in réel"! Primo, je vois qu'il n'y a pas de trac( c'est bien d'avoir laissé mûrir ce projet) mais une très grande concentration traduisant une profonde sincérité à s'entendre se dire, se révéler ; ce qui a attiré mon attention ce sont les doigts de Laure qui veulent parler, exploser, s'exprimer, se transformer en dix langues pour dire, dire dire! Et ce regard si attentif de Blue et ses bras à la gestuelle ample. Belle chorégraphie d'un entretien se devinant riche et bien coloré! Quelle belle boutique que la tienne, Blue!
Sachant que la question va m'être posée, j'y réponds,donc:
Juste après la fin de l'année scolaire, je compte ouvrir un blog; Il faudra, je crois un peu d'initiation, n'est-ce pas?

le bourdon masqué a dit…

movie la vie dévie, la capture d'une captivante. la tête aux reliefs adoucis en haut à droite comme usée par la houle, c'est qui?

laurence a dit…

J'aime beaucoup cette deuxième photo... me fait penser au début d'un bouquin d'Arasse "On n'y voit rien" qui étudie avec savoir et humour les tableaux de la Renaissance et notamment le rôle des pilliers là juste en plein centre...de là à dire que vous avez un petit coté florentin qui me plait bien...

bizak a dit…

@Héléna et Lorca
Je crois que le fruit est suffisamment mûr, il est temps que je crée mon blog! Mais je vous avertis, c'est vous qui m'y aurez poussé!C'est vrai, il était temps, et puis c'est pour la bonne cause!

helenablue a dit…

Bingo Bizak! Fais-nous signe quand tu te seras lancé qu'on vienne te faire notre petite visite quotidienne!
Hâte de voir ça!!
:-)

manouche a dit…

La colonne centrale est-ce un symbole à abattre?

Laure K. a dit…

@manouche
... tiens, quelle drôle d'idée... plutôt l'amorce de la bande, je dirais.
:-)

Laure K. a dit…

@Bizak
merci Bizak, tu as tout à fait résumer
l'investigation multiple facette à laquelle je dois faire face et en même temps laisser se faire prendre et me surprendre !

Laure K. a dit…

@Mokhtar
deux"blagueuses", ah !
Une "note d'Hôtel",un portrait d'été, un "Made in Blue", un "Court", une ode au blues du bleu, une visite de Grand hôtel, et aujourd'hui les entretiens, ce n'est pas peu dire que le lien s'est renforcé, nourri et sérieusement ancré quelque part.
Nul doute qu'il ne faut pas craindre d'entreprendre avec une amie en proue telle qu'Héléna !

Tu me vois ravie de voir naître ton propre blog, ton propre espace d'ici quelques mois. Ce serait une bonne chose! vraiment !

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Laure k
C'est exactement ce que j'ai voulu dire: que vous n'êtes pas deux blagueuses et que ce que vous faites est très sérieux, consistant et très profond.
Est-ce ce n'est pas clair dans mon commentaire?
J'ai utilisé blagueuses par paronymie avec blogueuses;J'ai voulu dire , le plus sérieusement du monde et le plus sincèrement, que vos deux blogs ce n'est pas de la blague et que c'est extraordinaire que vos échanges soient parvenus à faire naître et concrétiser tous ces si beaux et savoureux fruits que sont tous ces films. Et je je dis sans complaisance aucune mais avec beaucoup d'admiration.

Laure K. a dit…

@Mokhtar
C'était entendu ainsi, Mokhtar ! tu n'as pas la tonalité de ma voix pour le saisir par écrit mais j'ai trouvé ça drôle, ça m'a permit de me remémorer tout ce que nous avions produit jusqu'alors, jamais comme une "blague" plutôt comme des variations sur le même thème;
:)

Laure K. a dit…

@Hélénablue
Je me suis permise de mettre cette photo-ci de ton "intérieur", et de cette rencontre enrichissante. Il te ressemble si bien !

Laure K. a dit…

@LE bourdon
"la capture d'une captivante", joli !

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Laure k
Ouf! Tu me rassures!

helenablue a dit…

@ le bourdon masqué:

De quelle tête tu parles? Celle dans la boutique?
Parce que si c'est le cas, elle a été plus que polie par les affres du temps et son histoire mérite en elle-même une histoire..

le bourdon masqué a dit…

exact celle au dessus du rayonnage(?) pas de chapeau, de foulard.

helenablue a dit…

Ok!
Cette tête, est une tête qui me tient à coeur, en papier mâché alors qu'elle parait de bronze, danoise, et qui ma toujours inspirée, j'ai jamais pu m'en défaire! Un bel objet! légère en poids mais loin de l'être en présence!
Tu aimes?

le bourdon masqué a dit…

Là n'est pas la question d'aimer ou non en ce qui concerne l'objet c'est sa fonction qui m'intéresse pas son esthétique,pourtant le volume capital de cette décapitée attire l'œil à la manière des viseurs d'appareils photo qui détectent les visages.
Tu serais surprise par la beauté de certains outils surtout très récents leur design, aide-t-il à mieux faire passer la pilule?
Tu évoques le papier mâché Baltha étudiait récemment cette voie.
Pour les "compliments" ne m'en veut pas.

laurence a dit…

Comment Bourdon tu n'es pas sensible au sentiment du beau ... oui la perfection d'un travail...d'un objet...d'un paysage... d'un tableau ...d'une musique...d'une danse...d'un film... d'une chanson...aide à faire passer la pilule... à condition d'un subtil équilibre entre la forme et le fond... "il est mort le petit cheval blanc tous derrière tous derrière il est mort le petit cheval blanc tous derrière et lui devant"

le bourdon masqué a dit…

Ouille petit gravier que je suis dans la chaussure, mais oui je ne suis pas ce coeur de silex, bien que coté étincelle.

helenablue a dit…

Pour éclairer ta lanterne quant à la fonction de l'objet et qui n'apparaît pas tout à fait sur l'image, pardonne-moi de ne pas avoir compris en filigrane, ces têtes servent à présenter des bijoux de créateurs, en l'occurrence en ce moment l'une d'elle porte un collier en résine et soie d'une créatrice italienne d'on j'apprécie particulièrement la délicatesse et la poésie, Maria Calderara, une femme qui a l'esthétisme chevillé au corps et qui est d'une haute exigence avec elle-même, elle m'impressionne; et l'autre une pièce d'un créateur africain se prénommant Emmanuel, qui est beau comme un Dieu! Il est un jour entré par hasard dans ma boutique avec un gros sac chargé de merveilles. Son frère habite Lille alors que lui vit entre Boston et le Ghana! Je ne sais si c'est lui ou ses colliers qui m'ont le plus séduite, en tout cas, ce sont les colliers qui sont restés chez moi ainsi qu'un merveilleux souvenir d'une après-midi et une soirée entière à deviser de choses et d'autres, n'ayant ni l'un ni l'autre vu le temps passer tellement nous étions de connivence!

Fait-il que l'objet est un sens pour être beau?

le bourdon masqué a dit…

Voili voilou même "inutile" il a un sens(culte,décoratif etc...), dans sa fabrication voir son exposition. Il restitura d'autant plus l'énergie qu'il lui a été "consacré", pour son aspect, tu as raison, mais celui-ci ne sera pas perçu d'une façon identique en fonction du degré de connaissance de la technique utilisée.

Laure K. a dit…

@El bordon

Je remarque ces deux têtes tout à coup dans cette image après avoir lu ton commentaire;
C'est vrai qu'elles apparaissent comme une présence bien distincte dans ce décor. Imaginons un instant qu'elles ne soient plus là... cette boutique ne serait pas celle d' Héléna s'il ne se répondait pas ici et là une multitude de personnages sculptées, hommes et femmes, animaux bien particuliers... inconsciemment le musée Bourdelle était un écho au cabinet de curiosités de la boutique; j'en prends tout à fait conscience maintenant.

bizak a dit…

Excusez moi, mais ce que pour ma part j'ai remarqué dans cette boutique, c'est cet objet qui se trouve à droite et en avant plan et qui me paraît à l'origine de toutes ces discussions sur la toile mais qui n'est pas encore "classé":classique pour avoir de la valeur et attirer le regard! Quoique quelqu'un, sans tête, veille et l'observe!

laurence a dit…

moi aussi j'ai toujours été attirée par ces femmes sans tête...

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Bizak
Est-ce un hommage indirect à l'ordi, grâce auquel on s'est tous rencontré?

le bourdon masqué a dit…

Pour finir "au coin" Laurence?

bizak a dit…

@Mokhtar
Absolument, c'est un hommage à l'ordi! Mais toutefois, cete femme sans tête me dit qu'elle compte sur le micro pour faire fonctionner d'autres méninges, le sien, elle l'a posée sur une étagère au dessus de Laure, histoire de suivre la conversation!

Laure K. a dit…

@Bizak
Tu as bien repéré la source de tous nos mots Bizak, coins carrés et écran plat, pas encore un classique mais à jamais un incontournable dans le paysage.

Mokhtar EL Amraoui a dit…

@Bizak
Surtout que ce qui se dit entre ces deux illustres dames est certainement très intéressant.On commence à en avoir la preuve, avec ce nouveau court de la cinépoétesse Laure.