06/01/2011

Librairie Québécoise

Pas écris une ligne aujourd'hui ! d'où les résolutions qui sont des astreintes.
Mais peu importe, mon plaisir du jour entre deux rendez-vous, continuer de dévorer mon premier bouquin de Christian Mistral, Valium, prêté par Blue.
J'ai mis du temps à y venir, aux livres de Mistral, même si Blue nous le fait connaître par petite touche, on ne se sent pas l'obligation de boire de suite à la fontaine. C'est un tort. Enfin, un dommage. Bon je suis aussi sous influence... mais pas sous ecstasy !
Ce que je lis là, loin de connaitre les aléas qui percent la neige outre atlantique nord, ça me procure des souffles furieux et explosifs !
Il faut que je puise, j'écrirais peut être plus tard là-dessus.


Résolue à faire le parcours à pied de Jussieu à Gay-Lussac jusqu'à l'unique librairie Québécoise de Paris pour dénicher le livre de Sandra Gordon, et par la même occasion, posséder l'oeuvre de Mistral. Rien de plus, rien de moins.
Envie de tout lire.


Au seuil de la librairie, je sens que je vais faire une razzia... pénétrer comme dans une antre sacrée, une lieu saint, là où rugissent silencieux tous les mots pas encore lus de mes propres yeux.

Un charmant accent me touche plus que de raison:
- Bonjour. Vous avez des livres de Christian Mistral ?
- mmh, oui, lequel vous voulez ?
- ben, je les veux tous.
- Ah !?
Elle sort Vamp de l'étagère en premier, puis deux, puis trois et s'engouffre dans l'arrière boutique pour m' en amener deux autres.
Doux sentiment de satisfaction proportionnelle à ma puissance monétaire de ce mois de janvier.
M'en mordrais les phalanges plus tard...

-Vous connaissez Christian Mistral ?
- euh, oui j'ai lu certains livres, je connais le phé... le phénomène... on n' en n'entend plus parler d'ailleurs depuis un temps, je crois qu'il a écrit quelques articles.


Je voudrais aussi Les Corpuscules de Krause de Sandra Gordon... K R A U S E, oui !
- je ne l'ai pas mais je peux le commander, ah c'est chez Laméac ! ça va être long... elle me regarde pour savoir si je suis sûre de vouloir attendre.
- Combien de temps ? deux semaines ? trois ?
- Sept.
- Sept ?!
- Vous savez on est un peu le no man's land pour eux...
- Quoi en France vous voulez dire ?
- Oui, ça prend du temps, ils ne sont pas pressés pour la France.
- ok, j'attendrais, j'en prends deux. ( un pour Anne des Ocreries, y oune para mi)

Evidemment je n'ai pas tous les livres de Mistral, mais je suis ravie de les savoir là sur mon étagère, en attendant celui de Sandra, tous ça me donne bien du coeur à l'ouvrage.

So, GO ON !

L'éléphant pisseur de bière au resto ce midi... tout un symbole avec Valium

18 commentaires:

s.gordon a dit…

Quel plaisir que de lire ce billet doux doux doux...

Et de le voir, aussi. En images.

;)

Laure K. a dit…

@S.Gordon
:)
de même, le plaisir est partagé... courte sensation d'expatriée...

Mistral a dit…

LYES!!!

Phénomène toi-même, va. T'as dû te ruiner, t'es aussi dingue que Blue et moi je rougis jusqu'à la racine du bataclan.

C'est très cool, pour Sandy. Ça va les obliger à expédier ta commande et probablement à en faire venir quelques exemplaires supplémentaires par la même occasion. Ché pas si Blue te l'a dit, mais quand elle y est allée l'an dernier, on ne trouvait rien de moi, et Vekris avant elle s'en était aussi retourné bredouille, mais non sans tempêter l'une et l'autre, ce qui semble avoir porté fruit.

Belle et juteuse année, Lorca.

Venise a dit…

C'est bon à entendre tout ça. Oui, parce que j'ai tout entendu hé ? J'suis tout de même pas sourde.

J'espère que vous avez votre équivalent de bine et de beurre de peanut pour la fin du mois !

C'est Anne des Ocreries qui portera plus à terre, en supposant qu'elle l'a porte de temps en temps.

helenablue a dit…

LYES!!

En voilà une bonne nouvelle! Quel billet réjouissant et quelles lectures jouissives qui t'attendant, ça me rend un tantinet nostalgique j'avoue, à te lire, je me retrouve comme il y a plus d'un an! j'étais comme toi toute en foufelle!
Enjoy ma belle!

Love
Blue


PS: vais aller faire de même , tiens pour Sandy, si ça peut en faire venir davantage...

lilasvb a dit…

je ne connais pas mistral, j'aime bien lire, jene sais pas si je trouverai cela ici à la réunion
merci pour vos encouragements anti tabac!!!!

Laure K. a dit…

@Mistral

"Quand j'aime une fois j'aime pour toujours" comme il est dit dans une chanson... que veux-tu... si j'aime le livre, j'aime le film, la musique, les acteurs et forcément l'auteur...
ça fait un sacré bail que je n'avais pas eu plaisir à galoper ainsi le long des mots.
Ma foi, mon portefeuille me le permet en ce début d'année, ces petites folies me nourrissentet me "forteressent", quand ça s'agrippe je sais que c'est le bon chemin.

Ce blog est né d'ailleurs suite à la lecture fiévreuse d'une auteure... ses livres habitaient chaque pièce à m'en étourdir.

Comme Blue, je crois, j'aime passagèrement l'étourdissement général !

Que ça te souffle dans les oreilles et te redonne du grain à moudre serait tout aussi génial, c'est un souhait papillon...

J' ai pas fini Valium que je voudrais déjà le relire pour certains passages d'envol... bref, j'en reparlerai...

Laure K. a dit…

@Venise
hé, hé ! pas sourde l'oreille !

Je ne force pas le destin, ça va, ça vient , ça charrie les âmes, j'avais oublié ça, de l'écriture.

peanuts again, et j'y travaille ce que je sème part rarement à vau-l'eau... enfin, je crois!
:-)

Laure K. a dit…

@Helenablue

Oui ! "en foufelle" comme tu dis ma chère Blue,
je prends le relai... fais ce que tu as à faire ! je fais de même, on se croise à la dernière ligne
droite !
straight !

Laure K. a dit…

@lilasvb

Valérie, vous n'en trouverez sans doute pas sur l'Ile, mais il y a toujours moyen de les commander...

Librairie du Québec · 30, rue Gay Lussac · F-75005 · Paris · Téléphone : +33 1 43 54 49 02

Bien amicalement

anne des ocreries a dit…

OH ! MERCI, Laure !!!! je suis contente, co,ntente, contente !!!!! :)

anne des ocreries a dit…

mais j'ai pas compris le com de Venise, par contre ! ça veut dire quoi, "porter à terre" ??

Laure K. a dit…

@Anne
j'ai pas compris non plus, ça m' a tout l'air d'avoir à faire avec le sol...
;-)

Pouvez-vous nous éclairez Venise ?

Mistral a dit…

Ven a commis un de ces jeux de mots sibyllins (au sens de: abscons, abstrus, cabalistique, complexe, confus, incompréhensible, insaisissable) et rigolos dont elle était coutumière avant, et dont elle s'était presque guérie, hihi!

Ne plus porter à terre, ça veut dire léviter à force de joie ou d'orgueil. Porter la terre, évidemment, c'est le fardeau d'Atlas.

Essaie pas de piger: c'est Ven. Une force vive, une voix tragi-comique essentielle, une matriarche de notre Tribu, un esprit souple, puissant et généreux, et une femme absolument incapable d'écrire une joke même si sa vie en dépendait!

Lyes...

Venise a dit…

J'porte pu à terre ! Je viens de réaliser que c'est ben plus payant de rater sa joke que de la réussir !

Mistral a dit…

Pas cool, Ven! Pas cool pantoute, me faire mentir de même!

Juste quand je viens d'affirmer que tu sais pas écrire une joke, tu m'en crisses une dans les dents et je choke!

Pis là, c'est moi qu'on ne va plus comprendre. Vraiment un coup de cochon.

La prochaine fois, c'est toi qui traduis.

Laure K. a dit…

@Mistral
Anne en lévitation... sans doute, même si l'image qui me vient à l'esprit parait peu plausible sait-on jamais avec l'ampleur de la réthorique ce qui parait endroit se trouve parfois envers, façon je te retourne comme un gant !

Merci Christian... sur ce, effectivement, Venise a gentiment retourné la moufle en deux mouvements !
;-)

Anonyme a dit…

Τhis post will aѕsist the іnteгnet uѕerѕ fог
building up new web ѕitе or even a wеblοg frοm start to end.



Here is my website: Payday loans online
My site :: Payday Loans Online