16/07/2012

Amphore 8


Il y a des jours où  j'en ai rien à foutre d'aller au diable

1 commentaire:

alex a dit…

la question est de savoir si la pensée humaine n'est une façon subjective de subir au contact d'un monde donné de sentiments le jugment positif de notre enthousiasme moral,non de Dieu!